NCsoft

De Gamopédia

NCsoft est une société coréenne de développement et d'édition, fondée en 1997, spécialisée et réputée pour ses jeux en ligne massivement multi-joueur (MMOG).

Sommaire

Historique

Fondé par Tack Jin Kim en mars 1997, NCsoft s'est imposée avec son jeu Lineage I qui a conquis plus de 4 millions de joueurs. Partiellement connu chez nous, il est indiscutée en Corée du Sud, au Japon et à Taïwan. Son succès est moins intense aux États-Unis où les concurrents locaux sont bien installés, mais en contre partie la société s'est tournée vers le marché chinois.

Catalogue

NCsoft propose un panel de jeux uniquement en ligne, plutôt varié, visant des publics différents. Au départ très asiatique, le catalogue actuel de l’éditeur coréen se diversifie vers les marchés occidentaux, avec des thèmes comme les super héros ou les courses de voitures.

Voici quelques jeux de NCsoft:

  • Auto Assault : Ce jeu massivement multijoueurs, développé par NetDevil, proposait d’explorer un vaste monde post-apocalyptique à la Mad Max aux commandes de voitures, motos et même de camions entièrement personnalisables. Les héros n'y étaient plus les personnages mais les véhicules dont il était possible d'améliorer blindage, moteur, armement, etc.
    • Auto Assault n'est actuellement plus exploité par NCsoft.Les serveurs sont officiellement fermés.
  • City of Heroes : Développé par Cryptics Studios aux États-Unis, City of Heroes est un MMORPG dans lequel les joueurs incarnent des super héros inspirés des comic books américains. Entièrement en 3D et très simple à prendre en main, le jeu est disponible aux États-Unis et en Europe. Particulièrement adapté au public américain le titre a bien marché outre Atlantique mais demeure plus confidentiel en Europe. Selon le site mmogchart.com il y aurait entre 150 000 et 200 000 abonnés à City of Heroes.
  • City of Villains : A la fois extension de City of Heroes et jeu à part entière, City of Vilains permet cette fois-ci aux joueurs d’incarner des super méchants sur le même principe que son grand frère. Il est disponible aux États-Unis, en Europe ainsi qu'en Corée.
  • Guild Wars : Développé par ArenaNet, l’un des studios américains de l’éditeur coréen, ce MMORPG médiéval fantastique très orienté vers le jeu joueur contre joueur (PvP) est l’œuvre d’anciens de chez Blizzard. Sorti en 2005 simultanément aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie, Guild Wars s’était vendu en septembre à plus d’un million d’exemplaires uniquement en Europe et aux États-Unis. Le jeu est localisé en anglais, français et allemand et se base sur un système d’abonnement original : la gratuité. En effet, une fois Guild Wars acheté, on peut jouer en ligne gratuitement, seules les extensions sont payantes. Si Guild Wars est un succès en Europe et notamment en France, les résultats en Corée sont selon NCsoft plus mitigés.
  • Guild Wars Factions : A la fois extension et jeu à part entière, Guild Wars Factions reprend tous les principes de son prédecesseur, en y incorporant des combats entre joueurs pour la conquête de territoires.
  • Lineage: The Blood Pledge : Lancé en septembre 1998, le premier MMORPG médiéval-fantastique de NCsoft demeure malgré ses graphismes en 3D isométrique l’un des fleurons de la société coréenne. Disponible seulement en Corée du Sud, au Japon, à Taiwan, en Chine, et aux États-Unis (depuis 2003) il regroupe actuellement plus de deux millions de joueurs.
  • Lineage II: The Chaotic Throne : Sorti en 2003 en Corée, il dépasse désormais son prédécesseur avec un peu plus de deux millions et demi de joueurs abonnés. Disponible en Corée, au Japon, à Taiwan, en Chine, en Thaïlande, aux États-Unis et en Europe (depuis 2004), ce titre ne vise pas seulement un public asiatique. Entièrement en 3D (basé sur le moteur Unreal Engine 2), Lineage II propose quatre extensions (une cinquième étant déjà prévu en Corée). Le jeu est numéro deux en Corée. Reste que sa localisation est uniquement faite en anglais, ce qui constitue un frein pour son développement en Europe, face notamment à World of Warcraft.
  • Tabula rasa : Développé aux États-Unis sous l’égide de Richard Garriott (le créateur d'Ultima Online) ce MMORPG de science fiction est sorti fin 2007.
    • Tabula Rasa n'est actuellement plus exploité par NCsoft.Les serveurs sont officiellement fermés depuis le 28 février 2009[1].
  • AION The Tower of Eternity : MMORPG médiéval-fantastique, lancé en décembre 2008 en Corée du Sud, il est disponible pour L'Europe et les États-Unis depuis septembre 2009. il a remporté le prix du “Meilleur jeu coréen de l’année” à l’occasion des Korean Game Awards de 2008. .

Revenus

Selon Yahoo! Finance, les ventes de NCsoft ont dépassé les 300 milliards de won coréens pour la première fois lors de l’année fiscale 2005. Les ventes atteignent 338,8 milliards de won, soit 291 millions d’euros. L'éditeur connaît donc une augmentation de 17% de ses ventes. Ce succès est atteint grâce notamment à Lineage I et Lineage II, qui procurent des revenues historiquement stables, ainsi que Guild Wars et City of Villains, les titres principaux de l’année 2005.

Notes et références

  1. (fr)Fermeture des serveurs de Tabula Rasa

Liens externes